L’objectif est clair: concurrencer la montée des alternatives comme les autocars low cost (Megabus, Flixbus,..), qui vendent du Bruxelles-Paris à partir de 8 euros. Ou le covoiturage Blablacar, avec lequel le passager payera une vingtaine d’euros pour le même trajet. L’écart avec les tarifs du Thalys est d’au moins 30%, le tarif Thalys Confort 2 démarre à 29 euros, et le prix à courte échéance arrive vite à 99 euros.

L’initiative, annoncée par Agnès Ogier, directrice générale de Thalys, n’est pas tout fait une nouveauté pour la SNCF, actionnaire majoritaire de Thalys. Le groupe commercialise des voyages low cost dans l’Hexagone sous la marque Ouigo à 10 euros ? Comme Ouigo, le service d’Izy sera réduit et adoptera le code des low cost aériens. Pas de voiture bar, réservation exclusive en ligne, un seul bagage cabine et un seul bagage à main. Pas de première classe, mais des sièges plus grands moyennant un supplément de 10 euros.

Pour rouler moins cher, le train roulera en France sur l’ancienne ligne, le trajet sera donc plus long: 2h08 à 2h30 selon les horaires. Une durée soigneusement calculée pour rester attractive par rapport à la voiture, qui met plus de 3h, ou l’autocar, environ 4h. Il y aura 2 à 3 aller-retour par jour.